Zestes électro : Chong the nomad – in conclusion

Des assonances aériennes battues de versets répétitifs, bousculées de claviers doux qui multiplient les harmonies …